Édition 2020 - 2021

À chacun son pont !

Félicitations à

Justine Dreux et Bénédicte Maurel

qui remportent le prix du Jury et le prix du public de l'édition 2020-2021 du concours French Bridge sur le thème "À chacun son pont"

Le pont Gisclard - Un pont à travers les âges

Bénédicte Maurel - Janvier 2021 - Californie

Pont regorgeant d’histoires et surplombant la vallée de la Têt. Prouesse technique hors du commun qui continue de vivre grâce à son grand ami le petit Train Jaune et ses voyageurs.

L'ARCHITECTE, ALBERT GISCLARD

Albert Gisclard, né à Nîmes en 1844, devient polytechnicien à 20 ans et s’engage dans le Génie militaire où il devient commandant. Il y étudie et conçoit de nombreux types de ponts. Il continue ses recherches dans le privé pendant plusieurs années et en 1900 il dépose un brevet de pont suspendu permettant le passage de charges beaucoup plus lourdes. Les “ponts Gisclards” ont un design particulier et leurs constructions sont confiées à l’entreprise Arnodin. Il meurt le 31 octobre 1909 lors d’un essai sur la voie de chemin de fer au niveau du pont de la Cassagne, entre Mont-Louis et Fontpédrouse dont il avait lui-même dessiné les plans. Ce pont sera renommé en son honneur.

Le Pont de la Cassagne

Le pont de la Cassagne situé dans les Pyrénées-Orientales, dans le sud de la France à la frontière de l’Espagne et de l'Andorre, n'est pas le seul pont créé par Albert Gisclard. De nombreux ponts sont édifiés à travers le monde allant de Châteauneuf-sur-Loire à la Nouvelle-Calédonie en passant par le Congo. Plusieurs spécificités relient ces ponts :

- Leurs câbles sont disposés d’une façon particulière et complexe.

- Des pièces de fonderie sont placées à chaque extrémité des ponts et à leurs intersections, pour former un système de triangles et de polygones indéformables.

C’est l’installation d’une ligne de chemin de fer électrique (avec le petit Train Jaune) destinée à traverser la Cerdagne qui permit à l’entreprise Arnodin, associée à Gisclard de commencer le projet d’un pont suspendu rigide sur un bout de la ligne reliant Villefranche-de-Conflent à Bourg-Madame, plus haute voie ferrée d'Europe sans crémaillère.

C’est à cette ligne de 650 ouvrages d’art, dont un pont remarquable et 19 tunnels que s'ajouta ce deuxième pont. Le pont fut construit sur les plans de Gisclard dessinés en 1896. Ce pont est le premier pont appliquant les spécificités des “ponts Gisclards" et accueillant une ligne de chemin de fer. Trois ans de chantier pénibles pour les ouvriers et les constructeurs aboutiront sur un ouvrage parfait sur le plan technologique.

Malheureusement, sa construction se terminera par un drame le 31 octobre 1909 lors des essais de charge et de stabilité du pont.

L'accident du 31 octobre 1909

Mi-octobre 1909, les essais de la voie de chemin de fer débutent. Mais, c’est le dimanche 31 octobre 1909 que le drame se produit. Le convoi est constitué de deux automotrices remorquant chacune deux plates-formes lourdement chargées de rails.

Le commandant Gisclard, son gendre, le conducteur principal, faisant fonctions d'ingénieur, les conducteurs des ponts et chaussées à Prades (ville située un peu plus bas dans la vallée), le conducteur des ponts et chaussées à Perpignan, l’ingénieur des chemins de fer de l'Etat, le conducteur de la voie, et de nombreux employés prennent place dans le convoi d’essai. Le train part de Villefranche de Conflent, traverse les stations de Serdinya, Joncet, Olette, Nyers, Thuès, Fontpédrouse, Sauto, Planès et Mont-Louis-la-Cabanasse, le terminus de la première section. Le convoi traverse donc une première fois sans problème le pont puis il est divisé en deux, une partie doit rester à Mont-Louis, et l’autre doit redescendre la pente jusqu’à Villefranche. Dans une descente de 6%, en face du hameau de Paillat, l'automotrice s'emballe. Le mécanicien serre les freins, mais les rails sont très humides, ils sont alors impuissants pour arrêter l'élan. Mais à cet endroit, la voie fait une courbe. C’est alors que la machine sort des rails et tombe dans le ravin, renversée sur le côté. Cet accident coûta la vie à 6 personnes dont le commandant Gisclard, les 2 conducteurs, les 2 conducteurs des ponts et chaussées à Prades, et le chef monteur. Douze des voyageurs sont blessés, dont plusieurs grièvement. Une partie des victimes est ramenée à Prades, et l’autre est transportée à l'hôpital militaire de Mont-Louis.

Le dernier pont suspendu ferroviaire utilisé en France est inauguré le 18 juillet 1910 et encore aujourd’hui 110 ans plus tard, on peut emprunter le petit Train Jaune et traverser le pont Gisclard. On peut également l’apercevoir depuis la route (N116) où une stèle commémorative de Mr Albert Gisclard a été édifiée en hommage à toutes les victimes de cet accident et à ce chef-d'œuvre classé aux Monuments Historiques depuis1997.


Sources :

1- article du Figaro du 1er novembre 1909

2- site internet : timbresponts.fr “Les ponts de type Gisclard, précurseurs des grands ponts à haubans”

Pont...

Louise N - Janvier 2021 - Californie

Un pont entre deux langues, un pont entre deux villes, de la France où je suis née à San Francisco où je vis, saurez vous les placer sur une carte ?

Chenonceau, le Pont Royal

Mirabelle - Janvier 2021 - Californie

Construit en 1513, Chenonceau est aujourd'hui un des plus beaux châteaux de France. D’autant plus que c’est un pont! Le château comprend de plus deux magnifiques jardins, l’un appartenant à Diane de Poitiers, et l’autre à Catherine de Médicis.

Des 45,000 châteaux en France, Chenonceau est de loin le plus beau et le plus unique. Il a été bâti sur le Cher, en 1513, par le roi François 1er, qui l’a intégré au Domaine Royal. Le Roi Henri II a, plus tard, offert le palais a sa favorite, Diane de Poitiers, et non a sa femme, la Reine Catherine de Médicis. Elle s’y construit un jardin, aujourd’hui nommé “Le Jardin Diane de Poitiers.” Toujours maintenu dans son état d’origine, on peut aussi y avoir une magnifique vue sur le château. Les plantes y sont taillées en spirales et autres formes géométriques très esthétiques, ce qui sort vraiment du jardin à la française traditionnel et donne une autre vision très artistique sur les plantes françaises. Personnellement, je trouve que c’est une des parties les plus magnifiques du domaine, surtout avec les différents chemins créés par le feuillage qui longe le jardin. Véritable voyage dans le temps, on peut ajouter que la vue des feuilles colorées et du château sur la rivière est inoubliable et très émouvante!

En revanche, pour ceux qui préfèrent les jardins français traditionnels et très symétriques, a l’autre extrémité du château on peut découvrir le jardin de Catherine de Médicis, qu’elle a fait construire après avoir, a la mort de son mari, Henri II, repris possession du château. Les lignes parfaitement taillées dans les haies et les fleurs apaisent l'âme et sont très satisfaisantes, et l’ensemble de son jardin est une perfection, surtout avec la fontaine qui trône en son centre.

Mais même si l'extérieur du château est absolument sublime, l'intérieur est lui aussi captivant. Une des plus belles pièces qu’on peut y découvrir est la salle de bal, une magnifique pièce qui est directement sur le pont de Chenonceau. Avec les neuf fenêtres placées de chaque côté de la pièce, on peut admirer la rivière et les jardins du château. Le carrelage de la pièce est lui aussi unique, avec des carrés d’ardoise et de tuffeau. J’y ai moi même dansé avec ma tante lors de ma visite il y a quelque années, et l’échos de nos pas était tout simplement délicieux. La pièce est aussi éclairée par plusieurs lustres, qui sont très beaux! Cette pièce a aussi été très importante lors de la Première Guerre mondiale, lorsqu’elle fut transformée en hôpital pour soigner les malades et les blessés.

On peut aussi avoir une vue magnifique sur la rivière depuis la cuisine, qui est sur le pont de Chenonceau, mais en sous-sol, quasiment au niveau de l’eau. Personnellement, c’est ma pièce préférée, et elle est vraiment unique. En descendant dans la cuisine par l’escalier aux marches arrondies par tous ceux qui en ont monté et descendu les marches au fil des siècles, on traverse un petit pont couvert, qui a sur les deux côtés de magnifiques vitraux qui produisent une douce lumière. Quand on entre dans la pièce, on peut aussi découvrir une cheminée du xixème siècle, qui est la plus grande du château. On peut encore y voir la boucherie ou il reste toujours les crochets pour accrocher le gibier, et le garde-manger, qui est très beau et donne très faim!

Chenonceau est vraiment le plus beau pont du monde, et le plus féérique. Le découvrir est comme rêver! On peut y voir tellement de choses différentes, grâce aux magnifiques fenêtres et au sublime balcon du premier étage, et le visiter laisse de souvenirs inoubliables. Les couleurs et l’architecture sont tout simplement délicieuses à regarder! C’est tout simplement un château de conte de fées. C’est merveilleux de pouvoir redécouvrir le passé grâce à ce pont tellement original et unique, et je sens toujours la pierre des murs de la cuisine sous ma main!


Sources

1: Pixabay

2: Jardinez.com

3: Une Note Blanche

4: Expedia.co.uk

5: Gloria Bolton

6: Expedia

Un pont entre 50 langues

Barnabé - Janvier 2021 - Californie

50 façons de dire le mot pont dans 50 langues de tous les continents pour rapprocher les gens.

Le Pont Symbolique entre les Races

Emma B - Janvier 2021 - Pennsylvanie

Même depuis l'abolition de l'esclavage aux Etats-Unis le 31 janvier 1865, le pont entre les différentes races n'a jamais vraiment été connecté. Même si la connexion ne s’est pas encore réalisée, beaucoup de gens y travaillent !

Le pont entre les différentes races n'a jamais vraiment été connecté même après l'abolition de l'esclavage aux États-Unis, le 31 janvier 1865. Même si la connexion ne s’est pas encore réalisée, il y a tellement de personnes qui y travaillent et font un effort réel. La suprématie blanche ; la conviction que les Blancs constituent une race supérieure et devraient donc dominer la société, est un gros problème de la société d'aujourd'hui. Les gens croient sincèrement que les Blancs sont supérieurs, mais Dieu nous a tous créé à sa ressemblance et à son image, Sagesse de Salomon 2:23: 23. Nous sommes tous aimés de façon égale par la Puissance Éternelle : Dieu. Alors, pourquoi tout le monde ne peut-il pas apprendre à s’aimer ? De nombreux problèmes provoquent des tensions et des comportements injustes et dangereux. Certains policiers supposent que les Noirs ou les personnes de couleurs ont tort sans raison. Certains sont persécutés uniquement à cause de leur physionomie. Les gens, dans la grande majorité, doivent ensemble changer leurs préjugés basés sur la couleur de peau. Le peuple américain, comme tout autre peuple, a des valeurs, mais parfois elles sont dominées par des peurs injustifiées basées sur des idées fausses ou la couleur de peau.

L’une des vertus universelles du système judiciaire est qu’elle repose sur l'égalité de traitement et les enquêtes sont fondées sur la recherche de preuves, pas de stéréotypes ou de préjugés, même si le peuple américain se contredit. Certaines personnes ne voient pas les autres races comme des êtres humains et cela est un des problèmes majeurs. Là se trouve un problème. Mais de nombreuses communautés subissent les conséquences négatives du profilage ethnique ; où les membres ne sont visés qu'en raison de leur race, leur couleur, leur langue, leur religion, leur nationalité ou leur origine nationale. Dans une étude, 17,5% des automobilistes qui accéléraient sur l’autoroute étaient afro-américains et 74,7% étaient blancs, mais cependant, plus de 70% des conducteurs que la police a arrêtés et fouillés étaient noirs, et au moins un policier ciblait ses recherches seulement parmi les afro-américains. De plus, les policiers étaient moins susceptibles de trouver de la contrebande dans la possession d’automobilistes noirs que sur des automobilistes blancs. Ces pratiques érodent la confiance dans la police, dans la communauté et elles rendent l'objectif d'une véritable sécurité communautaire plus difficile à atteindre. La solution serait d'obtenir les données collectées sur les opérations de la police et les partager avec le public qui montrent quels sont les individus que la police arrête, et pour quelles raisons. Ce genre de données encourage la transparence, stimule la confiance et incite la police à élaborer des stratégies pour améliorer son travail. Elles aident également les communautés à se faire une idée claire des interventions policières dans la communauté. Tout le monde peut participer dans l’effort en incitant son commissariat de police local dans la communication de ces données importantes.

Une autre valeur retenue, non seulement par les lois mais aussi par l'Église, est que tout le monde croit en une justice équitable qui n’est pas teintée par les notions de couleurs de peau ou d’origine nationale. Mais ce que les gens croient en bonne conscience, ce qu’ils ressentent et ce qu’ils font inconsciemment peuvent être très différents, malgré leurs meilleures intentions de se débarrasser de leurs préjugés et des stéréotypes, les gens en ont tous - cela dépend juste que s’ils s’en rendent compte. Tout le monde connaît aujourd'hui des personnes d'ethnies différentes et ils se traitent généralement avec respect et plaisantent ensemble au travail. Mais pour la plupart - les Américains de couleurs - les attitudes subtiles ou pas si subtiles de nos parents ou grands-parents, qui ont grandi dans une époque différente, sont toujours là, même si les gens les rejettent résolument. La victoire absolue sera le jour où tout le monde verra au-delà de la couleur de peau. Pour cela, tout le monde doit s’auto-analyser, identifier ce qui se passe dans sa propre tête pour comprendre comment ce parti pris collectif a façonné l'histoire et nous a amené où nous sommes aujourd’hui. Les gens peuvent dire qu’ils veulent éliminer les inégalités ethniques mais il faut en faire une priorité d’abord.

D’après une nouvelle étude qui a suivi les vies de millions d’enfants ; l'un des faits les plus tristes est que pour les jeunes garçons noirs élevés en Amérique, même dans des familles riches, vivant dans des quartiers aisés, leurs salaires à l’âge adulte est toujours moindre que les jeunes garçons blancs d’origines similaires. Les jeunes garçons blancs qui grandissent riches vont probablement le rester. Les jeunes garçons noirs élevés dans des conditions fortunées, cependant, sont plus susceptibles de devenir pauvre que de rester riche dans leur propre famille lorsqu’ils deviennent adultes. Même lorsque les enfants grandissent côte à côte avec des parents qui gagnent des revenus similaires, les jeunes garçons noirs s'en sortent moins bien que les jeunes garçons blancs dans 99% des États-Unis. Les écarts ne font qu'empirer dans les quartiers qui promettent une faible pauvreté et de bonnes écoles. Même les enfants ne sont pas épargnés et leurs chances à une réussite professionnelle n’ont rien de comparable à leurs homologues blancs. Le challenge est réel pour eux, et cela parce que la vie ne leur donne pas une chance équitable.

On a vu un autre exemple au mois de janvier, lorsqu’un groupe de partisans du Président Trump a vandalisé le Capitol. Lorsque la manifestation Black Lives Matter a marché devant le Capitol, sans aucune suspicion de débordement, cependant, la présence de la garde nationale était justifiée. A l’aube des discussions du rassemblement des supporters du Président Trump, où étaient donc les troupes réquisitionnées pour le maintien de l’ordre ? Le fait est que l’opinion générale ne s'attendait pas à ce que le rassemblement au nom du Président Trump devienne une émeute, mais elle supposait plutôt que la manifestation Black Lives Matter serait plus une source de violence et là se trouve le problème. Des milliers de personnes ont été arrêtées pour avoir manifesté pacifiquement lors de la démonstration Black Lives Matter, tandis que 52 personnes seulement ont été arrêtées dans l’insurrection du Capitol. La question se pose désormais : pourquoi le même niveau de réponse de la part des autorités n’a pas été utilisé dans les deux rassemblements ?

Les paragraphes précédents mentionnent des ponts brisés, mais dans toute communauté, chacun peut faire des efforts pour construire des ponts en se rappelant que tout le monde est humain quelle que soit sa couleur de peau. La discrimination n’est pas seulement une insulte à nos notions les plus élémentaires d’Égalité mais elle est aussi coûteuse car ses victimes sont incapables d'utiliser au mieux leurs talents. Elle meurtrie ses victimes et elle fait du tort à tout le monde, car certains bouc-émissaires ; les meilleurs, les plus brillants sont, par essence, mis à l'écart et incapables d'apporter leur contribution totale à l'économie. Si le choix se faisait seulement sur les aptitudes et non pas sur la race, le monde serait plus riche et plus avancé. Chaque personne est unique et a des talents propres. Chacun de nous a besoin d’appartenir et de savoir que nous sommes importants. Pour construire des ponts, chaque personne peut essayer de faire un geste de tolérance, d'acceptation, ainsi l’écart se réduit et une civilisation paisible et harmonieuse peut être alors plus à portée de main. Il y a une aspiration vers une nation libre et juste où toutes les races sont incluses au sein de nos familles, de nos amis, de nos vies et elle n’attend que notre contribution.


Bibliographie

● Ten Lessons for Talking About Race, Racism, and Racial Justice. (n.d.). Retrieved January 09, 2021, from https://www.opportunityagenda.org/explore/resources-publications/lessons-talking-about race-racism-and-racial-justice

● la Bible

Au pied de la lettre, French Bridge - un pont entre deux langues

Valentin - Janvier 2021 - Californie

Sens propre, sens figuré : Le sens propre est le sens premier du mot, celui qui est aussi, généralement, son sens le plus courant.

Le Pont Entre Nous

Justine - Janvier 2021 - Californie

Pendant la pandémie et même en temps normal, il est important de garder un lien de communication avec sa famille. Cette communication est un “pont” construit en conversation, créé en échanges entre petite fille et grand-mère vivant dans différents pays.

Le Pont mystérieux de Karl

Naomie - Janvier 2021 - Californie

Un pont en or? Le Golden Gate Bridge est un symbole et aujourd’hui, un pont reliant ma terre d’accueil, San Francisco, et ma maison natale, la France. Il ne cesse de m'émerveiller et chaque visite est une première fois.